Histoire

Au cœur de la Vallée Borgne, Saumane étire paisiblement son village le long de la rivière, parmi les champs et les prairies.
On l’appelait naguère Saumane le Castellas à cause d’un ouvrage fortifié de dimensions modestes remontant peut-être au haut moyen âge et dont il ne subsiste aujourd’hui que des traces.

Vers 1560, comme les paroisses environnantes, Saumane entonne d’une seule voix les psaumes de la Réforme, ce qu’elle devait par la suite payer chèrement, notamment par la terrible dévastation de 1703, assortie de la déportation à Perpignan de toute une population.
Aux XVIIIe et XIXe siècles, resplendit l’âge d’or de la soie. Une prospérité inconnue jusque-là revivifie la vallée, faisant surgir un peu partout filatures, magnaneries, habitations nouvelles, donnant naissance à l’agglomération actuelle, ouvrant la voie aux acquisitions modernes du progrès technique…
En 1847, on dénombrait 522 habitants et le village comptait deux filatures.
Mais voilà qu’au tournant de la « Belle Epoque », arrive déjà le déclin : mévente de la soie, déprise agricole, saignée de la Grande Guerre, exode rural… à peine interrompu par le conflit de 39-45, au cours duquel Saumane trouve l’occasion de s’illustrer comme un des principaux points d’appui de la Résistance cévenole.

Et puis, à partir de 1945, les choses s’accélèrent. La filature capitule, les jeunes s’en vont, l’école même est à la veille de fermer. Le nombre de résidents tombe largement au-dessous de 200.
Est-ce la fin ? Non. Seulement le creux de la vague. Car le tourisme se développe, un Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT) La Pradelle, offrant de précieux emplois. On voit se créer plusieurs petites entreprises. Les municipalités actives multiplient les réalisations : salle polyvalente, aménagements sportifs, travaux d’embellissement et d’urbanisme, et surtout logements sociaux permettant d’accueillir de nouveaux résidents à l’année, actifs ou retraités.
Le chiffre de la population est remonté à 230 et peu à peu l’espoir renaît. Un espoir que viennent seulement tempérer certaines craintes concernant l’avenir des services publics dans les zones rurales, ainsi que de certains commerces.
Quoi qu’il en soit, à l’heure présente, Saumane est une commune où l’on trouve plaisir à vivre, et qui s’efforce avec bonheur d’allier dynamisme et tranquillité.
Dans le village, visitez son temple, construit en 1875, et son église qui ont été rénovés récemment… et aux alentours, découvrez ses nombreux ponts.